Affichage publicitaire : les erreurs à éviter

Panneaux publicitaires

Publié le : 22 juin 20226 mins de lecture

L’affichage publicitaire est l’un des supports promotionnels les plus emblématiques, l’un des plus efficaces aussi. Lorsqu’elle est bien conçue, une affiche publicitaire capte l’attention de tous, tout en touchant son audience cible avec précision. Découvrez les erreurs à éviter pour optimiser l’impact média de vos annonces. Découvrez également comment faire de vos enseignes publicitaires de véritables machines de conversion.

Ne pas définir sa cible pour l’affichage publicitaire

Lorsque vous concevez une campagne publicitaire, vous devez définir vos objectifs, vos cibles et les objets publicitaires à utiliser. Quels objectifs comptez-vous atteindre ? Comment comptez-vous y arriver ? Quelle est votre stratégie marketing ? Comptez-vous utiliser des panneau lumineux ? Un écran LED ? Ou des panneaux standards ? Si vous ne respectez pas cette suite logique, votre campagne sera un fiasco total. Non seulement vous ne saurez comment l’orienter, mais aussi, vous ne pourrez point l’optimiser, car vous n’arriverez pas en mesurez les résultats. Par ailleurs, vos objectifs généraux et spécifiques doivent à tout prix être inscrits dans le cahier de charge et ce, peu importe à qui sera confier le travail.

Une fois vos objectifs arrêtés, passez à la définition de la cible. A qui s’adresse votre campagne ? Quelle est votre audience cible ? Vous devez circonscrire votre audience cible et l’étudier pour déterminer ses aspirations, ses besoins et ses goûts. A titre d’exemple, vous ne pouvez pas réaliser une banderole pour les adultes et espérer que les enfants la comprennent de la même manière qu’eux. L’objectif est de convaincre les cibles et de les convertir en clients. Donc, si votre enseigne n’arrive pas à accrocher les personnes auxquelles vous souhaitez présenter vos produits ou services, alors elle ne vous sert à rien.

À lire en complément : Quels sont les éléments clés pour créer une affiche publicitaire ?

Utiliser des formats des supports publicitaires inadaptés

Le format d’une affiche est très important, donc il doit être défini avec soin. Vous ne pouvez pas imprimer des affiches d’intérieur aussi grandes que celles destinées à la façade d’un immeuble par exemple. En effet, le lieu et le contexte doivent orientés le choix des différents formats lors de l’impression. De plus, cela doit être fait avant le lancement de l’impression et non duration sa mise en œuvre. Toutefois, sachez déjà que l’affichage grand format est généralement dédié à l’extérieur.

Vous devez également déterminer le type de panneaux publicitaires sur lesquels seront exposées vos affiches et ce, avant que celles-ci ne soit réalisées. Allez-vous privilégier un affichage dynamique (encore appelé affichage numérique) ? Ou un affichage standard ? Quel mobilier urbain souhaiteriez-vous privilégier ? Et surtout, quelle est la réglementation en vigueur ? Lorsque vous utilisez un panneau led, vous avez plus de facilité dans la gestion des annonces, du moins par rapport à des modèles moins sophistiqués. Quant à la signalétique numérique, elle est la plus pratique de toutes, car elle permet de publier des annonces de manière instantanée. D’autre part, chaque type de panneau correspond à un format d’annonce bien précis.

Une enseigne pleine de fautes

Il n’y a rien de pire qu’une enseigne publicitaire truffée de fautes, malheureusement cela arrive très souvent. Pour éviter ce type d’erreurs, il faut travailler l’ensemble du message publié au détail prêt. De même que l’image de l’affiche, le texte doit subir plusieurs étapes de préparation avant sa publication. Orthographe, grammaire, syntaxe, tout doit être vérifié. Une enseigne qui comporte des fautes salit l’image de marque de l’entreprise, car les passants l’assimileront très vite au produit ou au service promu. Ils s’empresseront de dire que votre affiche n’est que le reflet du désordre qui règne au sein de votre entreprise, par conséquent vos produits sont de mauvaise qualité.

Trop de texte

Une annonce est par définition le lieu d’expression du visuel, de l’image, le texte n’est que secondaire. En remplissant votre affiche de mots, vous la dénaturée, car elle perd sa véritable valeur visuelle. Certes, certaines affiches sont constituées essentiellement de textes. Mais, même dans ce cas, ce n’est pas la quantité de mots exposés qui compte, mais la façon dont ils sont disposés. On revient donc au point de départ : le visuel. Tout est question de visuel, d’esthétique et de beauté, car l’objectif est de séduire au premier coup d’œil.

Non-respect du sens de lecture

En France et en Europe en général, la lecture s’effectue de la gauche vers la droite et du haut vers le bas : on parle du cheminement en Z du regard. Cette attitude nous vient des réflexes développés lors de l’observation d’images. Très souvent, le regard se pose d’abord sur l’angle supérieur gauche de l’affiche, il la ballait de la gauche vers la droite, puis il saute et revient à l’extrémité gauche, mais plus bas. C’est pour cela que le logo est souvent placé en bas à droite, puis que c’est toujours à ce niveau que le regard achève sa trajectoire.

Plan du site